TP MazembeLes Jeux de la Francophonie, qui ont été reportés à cause de la COVID-19, se dérouleront du 19 au 28 août 2022 à Kinshasa. À cette occasion, un tournoi de football masculin sera organisé. C’est l’occasion de partir à la découverte de l’un des plus grands clubs d’Afrique : le Tout Puissant Mazembe.

Basé à Lubumbashi dans la province du Katanga, le club a l’un des plus gros palmarès du football africain. Il a notamment remporté 5 Ligues de champions de la CAF et 3 Supercoupes de la CAF.

En attendant les prochains exploits du TP Mazembe sur le continent, n’hésitez pas à gratter les tickets FDJ Goal pour tenter de décrocher le jackpot. Vous trouvez que le Goal ne paye pas assez ? Découvrez les jeux FDJ les plus rentables en cliquant sur le lien suivant : https://bonus-promotions.net/jeux-plus-rentables-illiko-fdj/

Création et 1er âge d’or du TP Mazembe

Le club a été fondé en 1939 par des moines bénédictins. Après la guerre, l’arrivée de joueurs étrangers force les missionnaires à abandonner la gestion de l’équipe. Celle-ci est laissée à l’entreprise Englebert, manufacture belge de pneumatiques, laquelle donne son nom au club. Le TPM se professionnalise alors peu à peu.

Lors de sa première saison, le FC Englebert termine le championnat en étant invaincu. Il gagne alors le surnom de « Tout Puissant ».

Ce n’est qu’après l’indépendance du Congo en 1960 que le TP Mazembe prend son envol. En 1966, il remporte le championnat la Coupe du Katanga et la Coupe du Congo. Les quatre années qui suivent, le club est à chaque fois finaliste de la Ligue des champions africaine et glanera deux titres, en 1967 et 1968.

Années 2010 : la renaissance du TPM

Après 40 ans de stagnation, le Tout Puissant signe un retour fracassant sur la scène continentale grâce à l’arrivée d’entraîneur français, notamment Diego Garzitto, Patrice Carteron, Hubert Velud et Thierry Froger.

Entre 2009 et 2020, le club sera 9 fois champion d’Afrique et remportera 3 Ligues des Champions de la CAF ainsi que 3 Super Coupes de la CAF, sans oublier 3 Coupes des Confédérations.

À l’heure actuelle, le club est le seul avec Al Ahly et le Zamalek à avoir remporté 5 Ligues des Champions de la CAF. En 2010, il est devenu le seul club non européen et non sud-américain à se hisser en finale de la Coupe du Monde des Clubs (perdue 3-0 face à l’Inter Milan).

Stade TP Mazembe

Le Tout Puissant évolue dans le Stade TP Mazembe qui se trouve à Lubumbashi, dans la commune de Kamalondo.

L’enceinte à une capacité de 18 000 places. Elle a été homologuée en 2012 et est équipée d’une pelouse synthétique de 3e génération.

Voici une vue aérienne du stade :

Stade tu Tout Puissant Mazembe Englebert

(Source : https://www.tpmazembe.com/)

Joueurs emblématiques du Tout Puissant

À l’instar des plus grands clubs d’Afrique, le Tout Puissant Mazembe attire les plus grands joueurs du continent sans pour autant servir de rampe de lancement vers l’Europe. Peu de joueurs emblématiques ont fait une grande carrière en Europe.

On peut toutefois retenir quelques noms :

  • Roger Assalé : vainqueur de la LdC de la CAF en 2015, il passe 3 ans aux Young Boys de Berne où il forme un duo prolifique avec Guillaume Hoarau. Il joue à Dijon depuis 2020.
  • Jonathan Bolingi : il a remporté la Champions League de la CAF en 2015 et le Championnat d’Afrique des Nations ne 2016. Il part ensuite vers la Belgique où il évoluera successivement au Standard de Liège, puis à Mouscron, à l’Antwerp et à Eupen.
  • Christian Luyindama : défenseur central qui s’est imposé comme une référence en Belgique au Standard de Lège. Depuis 2019, il évolue à Galatasaray.
  • Dieumerci Mbokani : auteur de 75 buts en 76 matchs entre 2005 et 2006 avec le TPM, il d’envole pour Anderlecht, mais c’est au Standard qu’il crèvera l’écran avec 55 réalisations en 114 rencontres. Sa carrière le mènera avec plus ou moins de succès notamment à Monaco, Kiev, Wolfsburg, Norwich ou Hull City. Il revient en 2018 à l’Antwerp et retrouve son efficacité d’antan.

À l’heure actuelle, la Katumbi Football Académie approvisionne une grande partie de l’équipe première. C’est un centre de formation moderne, dont le fonctionnement ressemble beaucoup à eux que l’on trouve en Europe, privilégiant notamment un développement à la fois sportif et scolaire des pensionnaires.