Les jeux

Maroc 1989

La première édition des Jeux de la Francophonie voit le jour le 8 juillet 1989 devant 70 000 spectateurs réunis dans le stade de Casablanca pour la cérémonie d’ouverture.

Les 1ers Jeux de la Francophonie, c’était comment ?

Logo 1ers Jeux de la Francophonie Maroc 1989 Quasi comparable aux grandes cérémonies de Séoul ou de Los Angeles, cette cérémonie d’ouverture éclatante, riche en couleurs, a mobilisé 11 000 figurants. 39 délégations, soit pratiquement l’ensemble des Etats et gouvernements francophones à l’époque, ont participé à cette première édition Jeux de la Francophonie qui avait à son programme 4 disciplines sportives et 7 disciplines culturelles.

Outre la présence de champions illustres à ces Jeux (Aouita , Tiacoh, Fall, Sangouma, Bily, Lessonn, Boutayeb, pour ne citer qu’eux), le public découvre trois jeunes athlètes qui n’ont pas fini de faire parler d’elles : Monique Ewanje-Epée, 22 ans, médaille d’or au 100 mètres haies (12 »92) ; sa sœur Maryse, 25 ans, médaille d’or en saut en hauteur (1,88m) ; et Marie-José Pérec, 21 ans, qui remporte là sa toute première médaille d’or internationale.

Au niveau artistique, l’enthousiasme des participants a réellement donné une âme à ces rencontres. Les artistes, basés aux Jardins des Oudaya ont su s’approprier ce site magnifique pour en faire un lieu de création et de rencontres, enrichi du mélange des spécialités.

Ainsi, cette première édition des Jeux, préparée en si peu de temps (2 ans) a remporté un vif succès populaire et a fait la démonstration de l’existence d’une entité dynamique, ambitieuse et originale, qui s’appelle la Francophonie, donnant naissance à une nouvelle institution « les Jeux de la Francophonie ».

 

Les disciplines programmées

 

Sports :

  •  Athlétisme (masculin et féminin)
  •  Basket-ball (féminin)
  •  Football (masculin)
  •  Judo (masculin et féminin)

 

Culture :

  •  Arts visuels (vidéos)
  •  Chorégraphie
  •  Métiers d’art (bois, cuir, tissage)
  •  Peinture
  •  Sculpture

 

Extraits de la revue de presse :

Sport et culture aux Jeux de la Francophonie.

Les Jeux de la Francophonie ne seront pas une compétition de plus à l’intérieur d’un calendrier international déjà très touffu, mais une compétition différente, à déclaré hier à l’AFP, M. Jean Férignac, Secrétaire exécutif du Comité international des Jeux de la Francophonie.

[…] La première différence tiendra dans le fait que sportifs et artistes voyageront ensemble à l’intérieur des mêmes délégations pour se rendre au Maroc. La seconde, parmi d’autres, à la distribution de médailles par un jury international de haut niveau pour les disciplines artistiques.

[…] « Il s’agit de revenir à l’essence de la compétition sportive qui est de permettre de se rencontrer plus que d’aligner des performances et de valoriser la culture francophone en créant un événement capable de mettre en évidence l’identité de chacun », a déclaré M. Jean Férignac.

AFP, 13 décembre 1988

 

Place aux Jeux de la Francophonie !

L’année olympique n’est pas terminée ou du moins oubliée qu’on recommence déjà à parler d’autres Jeux.

Il s’agit de ceux de la Francophonie, les premiers, qui se tiendront l’été prochain au Maroc.

Même si le nombre de disciplines sportives sera très limité en cette année inaugurale, les télés du Québec sont toutes intéressées par l’obtention des droits. […]

Le Journal de Montréal, 5 novembre 1988

 

La télévision s’intéresse aux Jeux de la Francophonie. 

Le Secrétaire exécutif du Comité international des Jeux de la Francophonie, André Tétreault, multipliera les rencontres ces jours-ci avec les télé-diffuseurs canadiens intéressés par la retransmission de ces premiers Jeux. […] En tout, quatre disciplines sportives feront l’objet de couverture par la télévision […]. De plus la télévision couvrira les concours de cinq disciplines culturelles […].

La Presse, Montréal, 3 novembre 1988