Paris a gagné l'attribution des Jeux 2024

Après 3 échecs, Paris a été désigné ville hôte des Jeux olympiques. La capitale française organisera l’édition 2024 après avoir échoué en 1992 face à Barcelone, en 2008 face à Pékin et en 2012 face à Londres. Pour cette édition, Paris était en compétition face à Rome, Budapest, et Los Angeles. La Cité des Anges a finalement passé un accord avec le CIO pour une aide de 2 milliards afin de laisser le champ libre à Paris.

Les JO sont un évènement incontournable. Tous les bookmakers, comme Bwin par exemple, vont se mettre au diapason pour proposer aux joueurs une expérience inoubliable. Live stream, paris sportifs en direct, bonus de bienvenue de 100 € + 7€ cadeau soit 107€, les parieurs vont pouvoir s’en donner à cœur joie. Pour prendre les devants dès maintenant et vous inscrire, rendez vous à l’adresse suivante : http://codebonus.net/ et profitez des codes promotionnels Bwin France.

Malgré l’émotion, une question demeure : pourquoi Paris, malgré tous ses atouts, a mis autant de temps à décrocher le Graal alors que Nice a accueilli les Jeux de la Francophonie en 2013? Faisons le point sur le dossier de candidature de la Ville Lumière.

Attribution des JO : les 3 phases expliquées

Les villes candidates doivent passer par une sélection très exigeante composée de 3 étapes. Chaque ville doit faire en sorte que son projet réponde aux besoins de la ville tout en regroupant au maximum les lieux de compétition. De plus, les investissements doivent être réfléchis et durables, afin d’éviter par exemple que les sites ne soient laissés à l’abandon après l’évènement.

La procédure se passe en 3 étapes :

  • Présentation du projet, vison d’ensemble et stratégie de la ville hôte
  • Financement et volet juridique de la candidature
  • Héritage des Jeux, durabilité des investissements

À la fin de chaque phase, le CIO décide si la ville candidate passe ou non à l’étape suivante. Il y a donc 3 remises de dossiers distinctes.

Pour les JO 2024, Budapest s’est désisté après qu’une pétition anti-JO ait récolté plus de 250.000 signatures. Quant à Rome, elle a jeté l’éponge lorsque la maire de la ville, Virginia Raggi s’est retirée du financement de l’évènement en raison d’un déficit massif.

Anne Hidalgo et Tony Estanguet ont eu un grand rôle dans l'obtention des JO

Le président de la République Emmanuel Macron (à gauche), Tony Estanguet (co-président du Comité Paris 2024) et Anne Hidalgo la maire de Paris.

Le projet de Paris en vue d’avoir les JO

Paris a consenti à de nombreux efforts. Le projet du Grand Paris ainsi que les nombreuses pistes cyclables voulues par Anne Hidalgo ont été menés dans le but de réduire les émissions de gaz carboniques. Selon les experts, l’empreinte carbone des JO de Paris sera 55 % plus faible que celle des jeux de Londres ou de Rio.

De plus, Paris compte promouvoir les modes de transports alternatifs comme le vélo, le bus ou le métro. Les ¾ de spectateurs seront à moins de 30 minutes des sites de la compétition en partant du centre de Paris.

Le projet le plus emblématique et aussi le plus fou de la candidature est d’ouvrir la Seine aux nageurs. Des investissements seront menés pour que les épreuves de 10 km nage en eau livre et la partie natation du triathlon se déroule dans la Seine. Après les Jeux, le bassin de la Vilette et le lac de Daumesnil seront ouverts au public. Pour améliorer la filtration du bassin de Daumesnil, la mairie va installer des végétaux qui filtreront les impuretés via les courants naturels.

Les JO 2024 de Paris en quelques chiffres

Les Jeux olympiques de Paris ont été placés sous le signe du développement durable. Le projet mené par Tony Estanguet est relativement sobre. Voici les chiffres marquants de la candidature :

  • Budget estimé : 6 milliards €
  • 95 % des infrastructures existent déjà
  • 4.000 logements neufs construits sur le département de la Seine Saint-Denis
  • Jusqu’à 10.7 milliards € de retombées
  • 247.000 créations d’emploi prévues