Impact des Jeux de la Francophonie 2017 sur la ville d'Abidjan

Les 8èmes Jeux de la Francophonie, selon les journaux africains, ont été un véritable succès. Organisés avec un budget de 11,5 milliards d’euros, ils ont permis de redonner à la Côte d’Ivoire une stature internationale et de relancer l’investissement. Mais qu’a gagné le pays à organiser cette compétition ? Quelles sont les retombées exactes ?

Dernière ligne droite avant la CAN 2021

Pour la Côte d’Ivoire, les Jeux de la Francophonie faisaient office de galop d’essai avant la Coupe d’Afrique des Nations, qu’elle organisera en 2021. Cette compétition est la plus importante du continent africain. Bien sûr, elle sera ouverte aux paris chez la plupart des opérateurs de paris sportifs comme Unibet.fr. Vous pourrez profiter sur Unibet de cotes ultra-attractives et d’un bonus de bienvenue de 100 € si vous ouvrez un compte pour la première fois (plus d’infos sur http://www.parier-et-gagner.fr/).

Avec la CAN en ligne de mire, la Côte d’Ivoire a modernisé ses infrastructures sportives. Une enceinte de 60.000 places a vu le jour, le stade olympique Anyama Ebimpé. Le pays va aussi construire 3 nouveaux stades : à Yamoussoukro, Korhogo et San-Pédro. Ces derniers seront près au plus tard en 2020.

Le stade olympique d'Abidjan verra le jour après les Jeux de la Francophonie

La marche en avant pour la modernisation

Les Jeux de la Francophonie ont été un gros défi pour le pays en termes d’accueil des délégations. Il a fallu créer un village olympique, des aires d’entrainement pour les sportifs, mais aussi moderniser le réseau de transport. Cet évènement a permis de lancer plusieurs projets : réfection de la voirie, travaux d’embellissement, construction d’un métro, modernisation des lignes de chemin de fer.

D’autres initiatives, peut-être plus modestes, mais très importantes en terme d’image ont été menées. Par exemple, un nouveau type de taxi acceptant les paiements électroniques a vu le jour. Tous ces projets ont été réalisés selon les normes internationales. Ils sont durables et profiteront aux futures générations.

Les nouveaux taxis d'Abidjan ont été mis en service au moment des jeux

La ville d’Abidjan s’est doté de nouveaux taxis

Les retombées sur l’économie locale

Lors des Jeux, les télévisions du monde entier étaient braquées sur Abidjan. Entre les reportages spéciaux et les nombreux portraits, la ville a été le centre de toutes les attentions. Les spectateurs ont pu découvrir l’incroyable richesse culturelle de la ville, des infrastructures d’excellente facture, sans oublier bien sûr l’hospitalité légendaire des Ivoiriens.

Non seulement les hôtels-restaurants ont profité du séjour des personnes entourant les délégations (médias et officiels), mais ils ont bon espoir de capitaliser à long terme sur ce renouveau.

La modernisation d’Abidjan a créé un véritable appel d’air en matière d’attractivité. C’est le ministre gouverneur de la ville, Robert Beugré Mambé, qui était à la manœuvre pour séduire les investisseurs : il en a profité pour tisser des liens avec de très gros groupes internationaux. Un exemple concret : la réfection de la ligne de chemin de fer entre Abidjan et Ouagadougou a été confiée à Bolloré Railways.

Désormais, les missions diplomatiques et économiques se succèdent à un rythme effréné. Chine, France, Royaume-Uni, Canada, États-Unis : tous ces pays sont à la manœuvre pour faire des affaires et, à terme, créer de l’emploi.

Robert Beugré Mambé, gouverneur du district d'Abidjan

Robert Beugré Mambo a pilotées négociations avec les investisseurs potentiels.

La Côte d’Ivoire de retour au premier plan

Après les années de flottement qui ont suivi la fin de règne mouvementée de Laurent Gbagbo, la Côte d’Ivoire a fait un retour en force sur la scène internationale. Les Jeux de la Francophonie sont le premier évènement d’envergure que le pays organise depuis la transition politique.

Au mois de novembre 2017, le pays a accueilli la 5ème édition du sommet Union Africaine-Union Européenne. Dans la foulée avaient lieu la Coupe du Monde de Taekwondo, et la Conférence Internationale de lutte contre le SIDA.

Toute cette dynamique est à mettre au crédit du président Alassane Ouattara (et de son équipe), qui a œuvré en coulisse pour remettre son pays au centre du jeu à la fois en Afrique, mais aussi sur la scène internationale.

Avec les Jeux de la Francophonie, Abidjan a changé de visage. La ville a fait des investissements structurels très lourds qui ont eu un impact en terme d’attractivité et d’investissement, et ce à tous les niveaux de la société ivoirienne. Non seulement le pays va profiter d’un regain d’intérêt à l’international, mais la vie des gens va aussi changer via la construction du métro par exemple. Même si les chiffres officiels des retombées économiques ne sont pas encore connus, les Jeux ont servi de tremplin au pays et ont ils ont eu un impact direct la vie quotidienne d’un certain nombre d’Ivoiriens.