Logo des Jeux de la Francophonie d'AbidjanLa huitième édition des jeux de la francophonie, après Nice 2013, se déroulera à Abidjan en Côte d’Ivoire du 21 au 30 juillet 2017. C’est la quatrième fois que l’Afrique accueille la compétition après Casablanca en 1989, Antananarivo en 97, Niamey en 2005. Si ces jeux ne sont pas très populaires en France, c’est une manifestation majeure dans le monde francophone.

Les Jeux de la francophonie ont été créés sur le modèle des jeux du Commonwealth à une petite différence près. Ceux de la Francophonie ont un peu moins de sports représentés, mais ont un volet culturel que n’ont pas les jeux du Commonwealth. Ainsi, on y trouve des concours de peinture, de nouvelles et même des arts visuels. Voici un rapide aperçu de la prochaine édition.

Contexte de la nomination d’Abidjan

La capitale de la Côte d’Ivoire a été choisie à l’issue de la 87ème session du Conseil Permanent de la Francophonie (CPF) du 15 mars 2013. En finale, Abidjan l’a emporté face à N’Djamena.

Après une transition difficile entre le régime de Laurent Gbagbo et celui d’Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire est entrée dans une période de de stabilisation. Le pays s’est depuis lancé dans une campagne de modernisation de ses infrastructures qui fait écho à la victoire de son équipe nationale de foot à la CAN 2015.

Cette édition permettra à la fois de renforcer la cohésion d’un peuple déchiré entre le nord musulman et le sud chrétien, mais aussi d’affirmer son image de capitale régionale d’Afrique de l’Ouest.

Une opportunité de développement

Depuis l’annonce de la victoire d’Abidjan, le gouvernement ivoirien, par la voix du ministère de la Promotion de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, a lancé plusieurs appels d’offres pour moderniser les infrastructures sportives de la ville.

Il est prévu de construire trois enceintes de taille moyenne (15, 20 et 25.000 places), mais aussi une salle pour la pratique du basket-ball de 10.000 places.

Enfin, le gouvernement a annoncé qu’il avait besoin de personnel en ce qui concerne l’accueil et les services aux touristes, la gestion des passagers et des entrées au stade.

Comité responsable de l'attribution des jeux

Du sport et des arts au programme

Dire que ces jeux ne sont qu’une copie des Jeux olympiques serait très réducteur. En effet, il y a à la fois du sport et des manifestations culturelles.

C’est donc tout autant une manière de se mesurer aux autres que de se rapprocher par des moyens d’expression tels que la littérature, la photographie ou la peinture.

Au niveau des compétitions sportives, il y a :

  • Athlétisme
  • Lutte libre et africaine
  • Basket-ball
  • Football
  • Judo
  • Tennis de table
  • Handisport
  • Cyclisme sur route

En ce qui concerne les manifestations culturelles :

  • Hip-hop
  • Marionnettes géantes et jonglerie avec ballon
  • Peinture, sculpture, installation
  • Chanson
  • Contes
  • Danse
  • Littérature
  • Photographie
  • Création numérique
  • Création pour le développement durable

Voici quelques chiffres pour appréhender l’ampleur des jeux de la Francophonie :

  • 4.000 sportifs et artistes
  • 80 états représentés
  • 700 journalistes accrédités
  • 50 millions d’auditeurs, de lecteurs et d’internautes
  • 200.000 spectateurs dans les stades
  • 500 millions de téléspectateurs